Sélectionner une page

Les Vénus

 

« Au-delà de l’horizon terrestre »

Encre de chine sur papier

Dimension: 70 x 100 cm

Au-delà de l’horizon terrestre

Durant un voyage en Crète, je suis tombée sur une fontaine qui m’a interpelée. Celle-ci m’a donné l’inspiration pour faire une scène aquatique. Sur ce dessin le cadrage nous montre à la fois les profondeurs de l’eau, les remous de l’eau et le mur qui nous relie à l’extérieur. L’axe central de cette scène donne un aspect théâtral aux protagonistes y figurant. Les lions cracheurs d’eau symbolisent une figure masculine. Ils laissent s’épandre un torrent d’eau où se trouve une créature mythologique. Cette créature représente la femme colérique. Elle prend la forme d’une tigresse à la tête couronnée avec un corps de sirène contrariée. Elle crache des flammes. Cette scène surréaliste nous ramène dans le monde de l’onirisme ou du subconscient. L’homme et la femme traversent ensemble des moments difficiles comme des moments de joies où je m’amuse à transformer l’Homme sous différentes formes animales.

 

 

« La vénus sur Mars »

Encre de chine sur papier

Dimension: 50 x 70 cm

La Vénus sur Mars

« Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus » de John Gray. A la suite de cette réflexion j’ai repris la Vénus de Botticelli et j’ai créé la Vénus sur Mars qui confond le monde de la terre pour les hommes et le monde de l’eau pour la femme. La Vénus transforme la terre en boue et devient l’élément perturbateur de cette scène. La femme est représentée sous son air le plus innocent, placée au milieu de la scène, elle attire tous les regards. Sur ce tableau j’aime à penser que la femme devient un élément perturbateur pour l’homme, car elle impose sa présence et devient un corps étranger dans son univers.
« Les Vénus »

Encre de chine sur papier

Dimension: 70 x 100 cm

Les Vénus

Ce dessin est certainement le plus abstrait que j’aie créé jusqu’à présent, car il n’y a pas de structure. Les Vénus se transforment en panthères, Elles tiennent une tige de fleurs et leurs corps se désintègrent et se transforment en eau ou en crustacés. Seuls les mouches et le bourdon volent entre les fleurs et se libèrent de cette lourdeur. La femme panthère est une femme féline et sauvage. La fleur représente le cœur de la femme. Le bourdon butine son pollen et permet la reproduction de celle-ci. Dans ce dessin on peut y voir de la férocité comme de la poésie. Une tension se crée et donne une résonance aux rapports entre l’homme et la femme.
« Le prétendant »

Encre de chine sur papier

Dimension: 70 x 100 cm

Le prétendant

Sur ce dessin j’ai voulu représenter l’homme dans son aspect le plus sauvage. Il jette un bouquet de fleurs à l’eau de la même façon qu’il partirait à la pêche. Son masque de panthère et les motifs peints sur son corps mettent en évidence son animosité. Le cheval qu’il chevauche au galop sur les vagues démontre à la fois la notion de la vitesse et où, se confronte la terre et la mer. Les femmes accrochées aux vagues attendent avec des arpons. Dans cette scène on ne sait pas qui est le prédateur. Je crée une tension, la femme est comparée à un poisson que l’on peut pêcher. Le bouquet de fleurs apporte une touche ironique et romantique dans cette situation obscure.
« Le navir »

Encre de chine sur papier

Dimension: 70 x 100 cm

Le navire

Au mois de février de l’année 2015, j’ai effectué plusieurs croquis des hippocampes sculptés au bord du lac de Vevey. J’ai réutilisé ces croquis pour faire un dessin à l’encre de chine. Ces sculptures m’ont plongées dans un autre temps et immédiatement j’ai pensé aux bateaux pirates. J’ai aimé l’idée que le bateau pirate pouvait être tiré par un hippocampe. Le corps d’une femme sans tête est représenté sur l’avant du bateau et sa tête est découpée dans la voile du bateau. La femme a le rôle du capitaine dans cette histoire et avance en haute mer. L’eau se transforme en poisson et donne un caractère sauvage à cette scène plutôt surréaliste où l’hippocampe se transforme en moteur. La femme navigue seule sur l’eau et fait preuve de courage et de force.
« Sous l’eau »

Encre de chine sur papier

Dimension: 50 x 70 cm

« La puissance »

Encre de chine sur papier

Dimension: 70 x 100 cm